Galerie des Modernes

En | Fr

Hans Bellmer

surréalisme, érotisme

(Kattowitz, 1902 - Paris, 1975)

Hans Bellmer

Hans Bellmer est né en 1902 à Katowice en Silésie (actuelle Pologne). Très jeune, il travaille dans une aciérie, puis dans une mine de charbon, encourageant ses compagnons à la révolution. Il échappe de peu à la prison. En 1923, il suit des cours à la Technische Hochschule de Berlin et rencontre les initiateurs du Dadaïsme. George Grosz le pousse au dessin et l’encourage à porter un regard critique sur la société. Hans Bellmer illustre des livres, peint, puis utilise la photographie. En 1925, il se rapproche des surréalistes et participera aux diverses expositions du mouvement. 

En 1933, Bellmer construit une « Poupée », un simulacre de femme faite de papier et de colle forte ; il la sculpte, la peint, lui façonne des articulations. Il réalise des séries de photographies où la Poupée est mise en scène. La Poupée prend la pose, situations érotiques, sadomasochistes, mises en scène dramatiques, et très vite, cette « petite fille articulée » à laquelle Hans Bellmer impose toutes sortes de métamorphoses fascine les surréalistes. Les photos de Bellmer sont publiées dans la revue « Minotaure ». Paul Eluard écrira, plus tard, des poèmes inspirés : Les jeux de la Poupée, 1949. 

Hans Bellmer se réfugie en France en 1938, fuyant le pouvoir nazi. En 1939, il rejoind le maquis dans le sud de la France après avoir réussi à s’échapper du camp pour étrangers dans lequel il était interné.

Sa première exposition personnelle sera organisée en 1943. Bellmer dessine, réalise des gravures où il exprime ses fantasmes dans un ensemble d’images dans lesquelles les corps et les sexes se métamorphosent. Il illustrera, par le dessin et la gravure, des ouvrages érotiques (Georges Bataille, Pauline Réage, Sade, etc.). 

Hans Bellmer est mort à Paris en 1975.

en savoir plus

Œuvre(s)